L'intime de l'âme

Le fond secret du coeur de l'homme

 

L'âme est toujours "la Femme" dans tout individu qu'il soit de sexe masculin ou de sexe féminin. La partie inférieure terrestre, créée de l'âme qui se situe dans le temps est en étroite relation avec le sexe de la personne, elle est féminine ou masculine tandis que sa partie céleste, incréée, la plus noble de l'âme qui s'inscrit hors du temps, est éternellement la Femme Absolue, Vierge nue de l'Être en communication perpétuelle avec le Père de l'au-delà mais qui sommeille profondément chez la plupart des hommes et des femmes du monde. L'âme supérieure – Femme Absolue – de l'individu, éveillée de son endormissement par le Feu pénétrant de l'Amour Absolu du Père va vouloir "Être" c'est-à-dire devenir "l'Homme" dans le corps féminin ou masculin où elle est incarnée sur terre pour recouvrer l'Unité originelle de l'au-delà. Il est impératif que l'âme supérieure devienne "l'Homme" pour qu'elle puisse se libérer dans sa partie inférieure de tous ses liens de coeur, héréditaires et créés, qui sont l'entrave majeure à son parcours d'évolution pour s'élever de la terre au ciel dans l'Un Suprême de la Conscience de l'univers primordial.

 

L'individu de sexe masculin en relation avec sa seule âme inférieure créée n'est pas pour autant "l'Homme". Il ne pourra devenir vraiment "l'Homme" que s'il reconnaît dans le fond secret de son coeur son âme céleste incréée, Femme Absolue et Vierge nue qui, seule, peut recevoir l'Être et devenir "l'Homme". L'individu masculin qui refuse de reconnaître consciemment ou inconsciemment dans son âme supérieure la présence de "la Femme Absolue" en lui-même par peur homosexuelle infondée s'attachera à la femme – maîtresse et mère – qui le confortera dans sa virilité physico-psychique et dans son identité de père géniteur sur terre. Il aura alors renié sa véritable identité secrète de Père éternel dans la Conscience Suprême de l'univers transfiguré primordial.

 

Quant à l'individu de sexe féminin , il ne sera "l'Homme" que si la partie supérieure céleste, incréée de son âme est ensemencée par l'Être Absolu éternel pour devenir Mère humano-divine. Si la créature féminine ignore sa Matrice céleste, elle deviendra avant tout une mère génitrice sur terre ou bien une femme dirigeante et redoutable maîtresse avide d'hommes, se nourrissant de leur substance spirituelle les empêchant ainsi de naître à la virilité cosmique de pure Conscience dans la Matrice céleste de leurs âmes.

 

 

Éveillée durablement de son sommeil par l'Amour Absolu du Père éternel invisible, l'âme supérieure incréée qui se situe dans l'éternité récuse tous les mirages du monde, les images et les multiples pensées créées dans le mental par les sens extériorisés trompeurs de sa partie inférieure terrestre. Elle intériorise naturellement toute son énergie vitale sans concentration mentale dans le fond secret de son coeur pour trouver la réalité cachée de la véritable Vie. Là, dans la profondeur de l'intime se tient en majesté le Soi Suprême de pur Amour Absolu. L'âme qui cherche la Vérité reconnaît intuitivement la forme dans laquelle se cache le Soi éternel qui l'aime depuis toujours et qui l'attire irrésistiblement. Vide de tout esprit du monde, elle s'avance avec crainte et confiance devant l'Innommable et Lui ouvre totalement son coeur avec ardeur. Elle est alors spontanément fécondée par l'Invisible. L'âme donne naissance à l'Autre en elle-même, le Soi - Homme, Être sublime d'Amour igné de pure Conscience qui l'aime et la désire. Aimée et désirée, l'âme dans sa totalité, la partie supérieure céleste avec sa partie inférieure terrestre, masculine ou féminine, va L'aimer et Le désirer avec tout son corps et tout son esprit pour s'élever dans son Feu d'Amour régénérateur, et elle Le contemplera jour et nuit avec tous ses sens éveillés intériorisés pour parvenir de métamorphoses en métamorphoses à l'Unité primordiale dans la Conscience de l'univers transfiguré.          

L'âme "Femme" dans le fond secret du coeur de l'homme.